Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le président Obama annoncera la fin officielle des opérations de combat en Irak


Le président Obama rencontrant des soldats américains en Irak

Le président Obama rencontrant des soldats américains en Irak

On s’attend à ce que le chef de l’exécutif parle de ce qui a été accompli en Irak depuis 2003 et l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de la stabilité de ce pays. Barack Obama a donné un avant-gout de son discours, mardi, à Fort Bliss, au Texas, où il s’est adressé aux soldats.

La mission de combat des troupes américaines en Irak prend officiellement fin ce mardi. Le président Barack Obama expliquera le nouveau rôle des Etats-Unis dans ce pays lorsqu’il s’adressera mardi soir à la nation à partir de la Maison-Blanche.

On s’attend à ce que le chef de l’exécutif parle de ce qui a été accompli en Irak depuis 2003 et l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de la stabilité de ce pays. Barack Obama a donné un avant-gout de son discours, mardi, à Fort Bliss, au Texas, où il s’est adressé aux soldats.

« Il reste encore beaucoup à faire et nous devons nous assurer que l’Irak soit un partenaire efficace, mais le fait est qu’à cause de l’extraordinaire service que vous avez rendu – et beaucoup de gens ici à Fort Bliss l’ont fait – l’Irak a maintenant l’occasion de se bâtir un meilleur futur et l’Amérique est beaucoup plus en sécurité », a déclaré le président Obama.

Pour le chef de l’exécutif américain, les Américains, au-delà de leurs désaccords politiques, doivent honorer les sacrifices des soldats américains qui ont permis de mettre fin officiellement aux opérations de combat, a dit le président. Toutefois, il n’y a pas lieu encore de crier victoire, a averti Barack Obama.

« Le travail qui se poursuit est absolument critique: à savoir fournir la formation et l’assistance aux forces de sécurité irakiennes, car la violence prévaut toujours en Irak et ces forces sont en train d’apprendre à protéger leur pays de la manière qu’il faut”, a déclaré le président Obama à Fort Bliss.

Les Etats-Unis n’auraient jamais envahi l’Irak si Barack Obama avait été président en 2003, a déclaré le porte-parole de la Maison-Blanche lors d’un point de presse lundi. Le président a, de tout temps, critiqué l’attention accordée à l’Irak plutôt qu’à l’Afghanistan, a-t-il expliqué.

« L’Irak a, sans aucun doute, réduit l’accent mis sur l’Afghanistan et notre engagement dans ce pays. De diverses manières, nous essayons de rattraper les années perdues de la sorte, des années où nous ne disposions pas d’un nombre adéquat de soldats en Afghanistan, qui constitue une vraie menace à notre propre sécurité », a déclaré Robert Gibbs.

Le président Obama a fixé à la fin 2011 le départ du dernier soldat américain d’Irak. Ils sont maintenant moins de 50 000 à conseiller et appuyer les troupes irakiennes, à mener des opérations antiterroristes et à protéger les civils et diplomates américains.

Pour sa part, le Premier ministre Nouri al-Maliki a annoncé, dans un discours à la nation, que les Irakiens sont prêts à assumer leurs nouvelles responsabilités.

XS
SM
MD
LG