Liens d'accessibilité

Attentats d’Oslo : le suspect serait un fondamentaliste chrétien


Des secouristes aidant des blessés à Oslo

Des secouristes aidant des blessés à Oslo

Le bilan des tueries de vendredi en Norvège s'établit provisoirement à 91 morts.

Le bilan des tueries d’Oslo et de l'île d'Utoeya s’établit provisoirement à 92 morts. L’homme soupçonné d’avoir perpétré les horribles attentats de vendredi en Norvège a récemment acheté six tonnes d’engrais parfois utilisé pour fabriquer des bombes. Une ferme coopérative a aujourd’hui déclaré lui avoir vendu cette marchandise au mois de mai.

L’explosion d’une bombe au siège du gouvernement a tué sept personnes à Oslo et une fusillade à un camp de jeunesse située sur une île a fait par suite 85 morts supplémentaires

Le suspect appréhendé serait un fondamentaliste chrétien âgé de 32 ans du nom d’Anders Behring Breivik.

Les équipes de secours et les policiers s’activent au centre d’Oslo où l’explosion d’une bombe a fait au moins sept morts et de nombreux blessés. Les médias ont aussi fait état de tirs ayant fait plusieurs blessés dans une réunion de jeunes au sud de la capitale norvégienne.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a condamné l’attaque, disant que « c’est un rappel que toute la communauté internationale à intérêt à prévenir de tels types d’attaques ». Il a présenté ses condoléances au peuple norvégien et offert l’assistance du gouvernement américain.

Le le président Obama

Le le président Obama

Les deux attentats ont eu lieu en l’espace de quelques heures et il n’était pas clair s’ils étaient liés.

L’explosion qui a eu lieu en début d’après-midi a dévasté le siège du gouvernement, déclenché un incendie au ministère du pétrole et provoqué des dégâts dans un rayon de 400 m.

Dans un autre incident, la police rapporte qu’un homme déguisé en policier a ouvert le feu sur une rencontre de jeunes organisé par le parti travailliste, au pouvoir, dans une île au sud d’Oslo, faisant au moins cinq blessés.

Des secouristes sur les lieux de l'attentat d'Oslo

Des secouristes sur les lieux de l'attentat d'Oslo

CNA, un groupe de recherches étudiant le terrorisme, dit que le groupe Ansar al-Jihad al-Alami – les Assistants du Jihad mondial – a revendiqué la responsabilité de deux attaques. L’organisation dit qu’elles ont été menées en représailles à la présence des troupes norvégiennes en Afghanistan, au sein de la force internationale menée par les Etats-Unis. Le groupe fait aussi état d’insultes contre le prophète Mohammed ; des revendications qui n’ont pas encore été confirmées par les autorités norvégiennes.

XS
SM
MD
LG