Liens d'accessibilité

Présidentielle guinéenne : encouragements du président Obama, soutien de l’Union africaine


Présidentielle guinéenne : encouragements du président Obama, soutien de l’Union africaine

Présidentielle guinéenne : encouragements du président Obama, soutien de l’Union africaine

« J'adresse à nouveau, a dit le chef de l’exécutif américain, mes félicitations au peuple de Guinée qui a réussi à organiser un premier tour pacifique dans le cadre des premières élections libres organisées depuis que le pays est devenu indépendant en 1958 ».

Le président Barack Obama a adressé, mercredi, un message d’encouragement aux citoyens guinéens, qu’il a assurés à assurer le succès de leurs premières élections présidentielles libres en garantissant un deuxième tour pacifique.

« J'adresse à nouveau, a dit le chef de l’exécutif américain, mes félicitations au peuple de Guinée qui a réussi à organiser un premier tour pacifique dans le cadre des premières élections libres organisées depuis que le pays est devenu indépendant en 1958 ».

L’ambassadeur guinéen à Washington, Mory Karamoko Kaba, s’est félicité de l’attention accordée par le chef de l’exécutif américain au processus électoral guinéen. « C’est un message militant qui va droit au cœur du peuple de Guinée quand on sait la grandeur et le leadership de celui qui fait cet appel en direction de mon pays, en direction de mon peuple », a-t-il déclaré.

Notre correpondant Zakaria Camara a signalé les passages, à Conakry, du président Amadou Toumani Touré du Mali et du président de la Commission de l’Union africaine, le gabonais Jean-Ping. L’un et l’autre sont allés prier le général Konaté de rester en fonction pour finir le chantier de démocratisation en Guinée. « Vous avez respectez des dates dans des conditions extrêmement difficiles, extrêmement compliquées, et que la tendance générale, dans ce cas, c’est de repousser, repousser ; vous avez tenu parole, et je crois que la communauté internationale prend acte », a déclaré le M. Ping.

« Ce qui a été important pour nous, c’est de constater que ces élections se sont déroulées dans le calme », a souligné le président burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur de la crise guinéenne, à son retour du dernier sommet de la CEDEAO.

Le Secrétaire général de l’Organisation de la conférence islamique, le Prof. Ekmeleddin Ihsanoglu, a invité de son côté le président de la transition en Guinée à rester à la tête du pays pour conduire à son terme le processus électoral, « pour le bien de la démocratie, de la bonne gouvernance et des intérêts globaux de ses compatriotes ».

XS
SM
MD
LG