Liens d'accessibilité

Egypte : Mohamed Morsi reprend ses prérogatives, affirme le professeur Seyed


Le président Mohamed Morsi et le général Abdel Fattah al-Sisi, nouveau chef de l'armée

Le président Mohamed Morsi et le général Abdel Fattah al-Sisi, nouveau chef de l'armée

Les médias se félicitent du départ à la retraite du Marechal Tantawi, mesure qualifiée de «révolutionnaire» par bon nombre d’Egyptiens.

Le président égyptien Mohamed Morsi semble maintenant aux commandes de son pays après sa décision, dimanche, de reprendre aux militaires les pouvoirs étendus que ces derniers s’étaient octroyés. Il a aussi mis à la retraite le maréchal Hussein Tantatawi, ministre de la Défense, et le général Sami Enan, chef de l’armée tout en les nommant conseillers à la présidence.

Les médias se félicitent du départ à la retraite de Tantawi, mesure qualifiée de «révolutionnaire» par bon nombre d’Egyptiens.

Est-ce la fin de la crise institutionnelle en Egypte ? Le professeur Moustapha Kemal El Seyed de l’université américaine du Caire ne le pense pas. « Le pays est divisé entre ceux qui soutiennent Morsi et ceux qui ne le soutiennent pas », a-t-il dit. Toutefois, selon le professeur Seyed, le changement intervenu est « un coup de force institutionnel, ce n’est pas un coup de force armé », qui est aussi « une façon assez habile de renforcer le pouvoir des Frères musulmans à peu de frais. »

XS
SM
MD
LG