Liens d'accessibilité

Le président kényan commue les peines de plus de 2700 condamnés à mort


Le président kényan Uhuru Kenyatta, à droite, parle au capitaine de l'équipe olympique Wesley Korir à Nairobi, Kenya, le 22 juillet 2016.

Le président kényan Uhuru Kenyatta, à droite, parle au capitaine de l'équipe olympique Wesley Korir à Nairobi, Kenya, le 22 juillet 2016.

Le président kényan Uhuru Kenyatta a commué lundi les peines de 2.747 condamnés à mort qui passeront désormais le reste de leur vie en prison.

Le président Kenyatta a signé les documents commuant les peines de mort durant une cérémonie à sa résidence officielle et a également gracié 102 condamnés qui purgeaient de longues peines de prison.

L'organisation Amnesty International a salué l'initiative et a exhorté le Kenya à abolir la peine de mort.

Aucune exécution n'a eu lieu au Kenya depuis 1987.

"La décision de commuer les peines de mort rapproche le Kenya de la communauté grandissante de pays qui ont aboli cette forme cruelle et inhumaine de châtiment", a indiqué dans un communiqué Muthoni Wanyeki, directeur régional de l'organisation.

En 2009, l'ancien président Mwai Kibaki avait commué la peine de mort de plus de 4.000 condamnés en prison à perpétuité.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG