Liens d'accessibilité

Le président Obama invite les leaders du Congrès à la Maison-Blanche


Le président OBama et le leader de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell à la Maison-Blanche en août dernier

Le président OBama et le leader de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell à la Maison-Blanche en août dernier

La rencontre prévue le 18 novembre – avant le début, en janvier, de la nouvelle législature - devrait porter, a dit le chef de l’exécutif, sur les mesures à prendre concernant les questions économiques urgentes auxquelles le pays est confronté.

Suite aux élections de mi-mandat du 2 novembre, qui ont vu le Parti républicain reprendre le contrôle de la Chambre des représentants, alors que les démocrates maintenaient leur emprise sur le Sénat, le président Barack Obama a convié les dirigeants du Congrès à œuvrer de concert sur plusieurs questions-clé.

S’exprimant, jeudi, à l’occasion d’une réunion de son cabinet, M. Obama a appelé le leader de la minorité au Sénat, Mitch McConnell, et le député John Boehner, qui sera le prochain président de la Chambre des représentants, à se réunir avec le démocrate Harry Reid, leader de la majorité à la chambre haute, et Nancy Pelosi, l’actuelle présidente de la Chambre.

Le député John Boehner, probable président de la Chambre des représentants

Le député John Boehner, probable président de la Chambre des représentants

La rencontre prévue le 18 novembre – avant le début, en janvier, de la nouvelle législature - devrait porter, a dit le chef de l’exécutif, sur les mesures à prendre concernant les questions économiques urgentes auxquelles le pays est confronté.

« Nous devons agir de sorte que les familles de la classe moyenne ne soient pas confrontées à une hausse importante et brutale de leurs impôts du fait de la manière dont les réductions d’impôt du président Bush avaient été structurées », a expliqué le président Obama en insistant sur la nécessité de protéger financièrement la classe moyenne.

Le sénateur Harry Reid après sa réélection

Le sénateur Harry Reid après sa réélection

Il faut dire que les inscriptions au chômage sont reparties à la hausse la semaine dernière. Leur nombre progresse même plus vite que prévu par les économistes, grimpant de 20 000 à 457 000 selon les derniers chiffres publiés par le département du Travail. Et ce alors que la médiocrité de la reprise économique reste le principal souci des Américains.

« Nous devons fournir aux entreprises quelques certitudes concernant ce que sera leur environnement fiscal lorsque nous allons agir en faveur familles ; cela est essentiel au maintien de notre reprise économique », a déclaré le chef de l’exécutif.

Il est important d’aller de l’avant, les Américains ne voulant pas que le gouvernement s’enlise dans des disputes partisanes, a dit M. Obama.

Mme Nancy Pelosi

Mme Nancy Pelosi

Le président des Etats-Unis a convoqué un autre sommet pour décembre rassemblant les gouverneurs des Etats – républicains et démocrates, qui seront invités à lui faire connaitre leurs principales préoccupations.

Côté républicain, on ne parle pas de coopérer, mais plutôt de reprendre la Maison-Blanche en 2012. Dans un discours au Heritage Foundation, institut conservateur de Washington, le sénateur McConnell a défendu ses déclarations selon lesquelles la priorité des priorités pour les républicains doit être de s’assurer que M. Obama ne soit pas réélu.

Le Capitole, siège du Congrès

Le Capitole, siège du Congrès

Les républicains doivent être réalistes, a-t-il dit. En dépit de leur victoire aux législatives du 2 novembre, ils ne contrôlent ni le Sénat, ni la Maison Blanche. La seule façon pour eux d’abroger la réforme de la santé d’Obama et de réduire l’emprise du gouvernement fédéral sans se heurter à un véto présidentiel est de faire élire leur candidat à la Maison-Blanche, a souligné M. McConnell.

A lire aussi

XS
SM
MD
LG