Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le président Obama face à une législature divisée


Le chef de l'exécutif devra composer avec l'opposition

Le chef de l'exécutif devra composer avec l'opposition

Les démocrates ont, en effet, perdu le contrôle de la Chambre des représentants aux élections de mi-mandat début novembre, de même que six sièges au Sénat où ils maintiennent une majorité réduite.

Au retour, mardi, de près de deux semaines de vacances familiales à Hawai, le président Barack Obama trouvera un Congrès divisé et devra maintenant composer avec l’opposition.

Le président Obama et son épouse, Michelle Obama, rendant visite aux soldats et familles militaires de la base des marines de Kailua, à Hawaii, le 25 décembre 2010

Le président Obama et son épouse, Michelle Obama, rendant visite aux soldats et familles militaires de la base des marines de Kailua, à Hawaii, le 25 décembre 2010

Les démocrates ont, en effet, perdu le contrôle de la Chambre des représentants aux élections de mi-mandat début novembre, de même que six sièges au Sénat où ils maintiennent une majorité réduite.

En vacances à Hawaii, Bracak Obama a tenu à rappeler à ses compatriotes que le chômage, qui stagne toujours aux alentours des 9,8%, pèse sur le pays. « Nous émergeons tout juste d’une de ces récessions qui surviennent une fois dans la vie, et qui a ravagé la vie de millions de familles. Nous avons des amis et voisins qui tentent de repartir de l’avant », a déclaré M. Obama.

Cet Américain non identifié dit avoir perdu son emploi alors qu'il a deux enfants à nourrir (Archives)

Cet Américain non identifié dit avoir perdu son emploi alors qu'il a deux enfants à nourrir (Archives)

Le chef de l’exécutif s’est engagé à redoubler d’efforts pour consolider la reprise économique, tout en faisant valoir que les derniers chiffres sont positifs. Lundi, le département du Commerce a annoncé que les dépenses de construction ont augmenté aux Etats-Unis pour le troisième mois d'affilée, et plus que prévu. C'est la première fois depuis 2006 que cet indicateur affiche trois mois consécutifs de hausse. Par ailleurs, les chiffres les plus récents sur la confiance des consommateurs et les ventes au détail suggèrent que la situation commence à s’améliorer.

Austan Goolsbee, président du Conseil économique de la Maison-Blanche, discutant du compromis ayant permis l'adoption dàune importante mesure fiscale en fin d̂année

Austan Goolsbee, président du Conseil économique de la Maison-Blanche, discutant du compromis ayant permis l'adoption dàune importante mesure fiscale en fin d̂année

Pour tenir ses promesses, le président Obama compte coopérer plus étroitement avec le Congrès. « Je suis disposé à œuvrer avec tout membre de chaque parti qui a une bonne idée, et qui s’engage à la faire aboutir. Et nous devrions tous nous attendre à vous rendre compte de nos progrès ou de notre incapacité à tenir nos promesses », a déclaré M. Obama.

Si le président se veut résolument conciliant, le ton est moins amène coté républicain, où l’on évoque la nécessité de changements. « Le peuple américain nous a envoyés au Congrès avec des instructions claires : réduire l’ingérence du gouvernement, et non la renforcer », a expliqué la sénatrice-élue républicaine Kelly Ayotte. « Nous devons cesser de dépenser des fonds dont nous ne disposons pas pour financer des programmes qui ne marchent pas. Il nous incombe de respecter la volonté du peuple », a ajouté Mme Ayotte.

Kelly Ayotte, sénatrice républicaine nouvellement élue

Kelly Ayotte, sénatrice républicaine nouvellement élue

Evoquant le déficit public chiffré, selon elle, à près de quatorze mille milliards de dollars, elle s’est dite inquiète pour l’avenir économique du pays et de ses deux enfants. Le Congrès doit faire preuve de sérieux pour réduire de façon significative la dette publique, s’est exclamé Mme Ayotte.

XS
SM
MD
LG