Liens d'accessibilité

Le président de la FIFA estime que l'Afrique a voté "pour le changement" à la CAF


Ahmad lors de son élection à la présidence de la CAF, Addis-Abeba, le 16 mars 2017

Gianni Infantino a jugé vendredi que l'élection vendredi dernier du Malgache Ahmad Ahmad à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) symbolisait "un vote de changement", après près de trente ans de règne du Camerounais Issa Hayatou.

La Confédération africaine devait décider de ce qu'elle voulait pour le futur et les Africains ont voté pour le changement", a déclaré le président de la Fifa en marge d'un congrès sur le football organisé à Estoril, près de Lisbonne.

"L'Afrique n'est pas un continent facile à diriger en ce qui concerne le football, mais les Africains ont une grande passion pour ce sport et ont souhaité un nouveau leader à une majorité significative (34 voix sur 54, ndlr)", a poursuivi le patron de la plus haute instance du football mondial, qui a cependant reconnu que "des progrès ont été faits au cours des mandats d'Issa Hayatou".

Gianni Infantino a ensuite fait part de "la disponibilité de la FIFA pour travailler avec la CAF".

M. Ahmad, ancien joueur, entraîneur et ministre de la Pêche de son pays, avait mené campagne contre le président sortant en promettant "une transparence dans la gestion" de la CAF et la fin des "pratiques obsolètes".

Après la décision de la Fifa en janvier d'étendre la Coupe du monde de 32 à 48 nations à partir de 2026, il a notamment réaffirmé la volonté africaine d'obtenir 10 places de participants, une proposition toujours sans réponse de la part de la Fifa.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG