Liens d'accessibilité

Près d'un million de Rwandais pourraient acquérir des lunettes


(VOA)

(VOA)

Ces lunettes ont pour vocation de permettre aux populations de corriger elles-mêmes leur vision, sans l'intervention de professionnels de l’optique.

Grâce à un scientifique britannique, il se pourrait que près d’un million de Rwandais malvoyants puissant enfin acquérir des lunettes.

Le Rwanda ne compte que 14 ophtalmologues pour une population de 11 millions de personnes. Rien d’étonnant, si l’on réalise que 95 % des habitants de l’Afrique subsaharienne qui ont besoin de lunettes n’en possèdent pas, selon l’ONG « Vision for a Nation ».

Le fondateur de cette organisation basée en Grande-Bretagne, James Chen, précise que le Rwanda est l’un des pays où la pénurie de lunettes se fait le plus ressentir, notamment parmi les enfants en âge d’être scolarisés.

« Nous nous attendons à ce qu’environ un million de Rwandais aient besoin de lunettes. Il est probable que 900.000 nécessiteront simplement des lunettes de lecture, ce que nous pouvons fournir – ou encore nos lunettes ajustables” explique M. Chen.

Grâce à une nouvelle technologie développée à l’université Oxford en Grande-Bretagne, l’entreprise créée par M. Chen, Adlens, fabrique deux types de lunettes auto-ajustables, pour une vision plus précise.

Ces lunettes ont pour vocation de permettre aux populations de corriger elles-mêmes leur vision, sans l'intervention de professionnels de l’optique.

Graham MacKenzie, ophtalmologue à Adlens, explique que ces lunettes aident particulièrement les gens dont la vision varie.

« Si votre vue fluctue de jour en jour, ou même d’une minute à l’autre, vous pouvez simplement réajuster la puissance de la lentille pour répondre à vos besoins. Cette technologie, sous sa forme actuelle, a un rayon d’action très large. Tellement, en fait, que nous pouvons corriger 90 pour cent des erreurs de réfraction qui existent dans le monde », explique M. MacKenzie.

Grâce à des financements du groupe de la Banque mondiale, les Rwandais ne verseront qu’une somme modique pour leurs nouvelles lunettes : environ 1 dollar et demi. A noter néanmoins qu’il s’agit du salaire moyen d’un Rwandais pour trois jours de travail. Donc, ces lunettes ne seront pas à la portée de tous.

L’ONG Vision for a Nation a formé près de 1.200 infirmiers et infirmières pour aider les usagers à manier les lunettes. Si tout se passe bien, le programme sera élargi à d’autres pays.

XS
SM
MD
LG