Liens d'accessibilité

Près de 7.000 nigériens irréguliers reconduits de l’Algérie en 2015


Des migrants assis sur leurs bagages à l’arrière d’un camion qui emprunte une route poussiéreuse dans la ville désertique d'Agadez, au Niger, en direction de la Libye, 25 mai 2015.

Des migrants assis sur leurs bagages à l’arrière d’un camion qui emprunte une route poussiéreuse dans la ville désertique d'Agadez, au Niger, en direction de la Libye, 25 mai 2015.

La moitié des ressortissants nigériens reconduits de l’Algérie en 2015 sont des femmes et des enfants, rapporte APS.

Ils s’agit de quelque 7.276 nigériens qui étaient en situation irrégulière en Algérie.

Ils ont été rapatriés dans le cadre d'une "opération purement humanitaire" pilotée par le Croissant-Rouge algérien, selon APS.

Les migrants sont rassemblés dans divers centres de regroupement aménagés un peu partout en Algérie puis acheminés vers un centre d'accueil à Tamanrasset, une ville de l'extrême sud du pays située à 2.000 km d'Alger, d'où ils sont renvoyés au Niger.

Le centre de Tamanrasset, où sont employés une centaine de bénévoles, possède une capacité d'hébergement de 1.152 lits et dispose d'un restaurant devant servir plus de 1.200 repas par jour, selon son directeur Arezki Bendani, cité par APS.

Les migrants d'Afrique subsaharienne, notamment ceux dont le but est de rejoindre l'Europe, sont plus nombreux à s'établir en Algérie depuis que la Libye voisine est plongée dans le chaos.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG