Liens d'accessibilité

Près de 60 millions de déplacés dans le monde, selon le HCR


Des réfugiés syriens cherchant à entrer en Turquie (AFP)

Des réfugiés syriens cherchant à entrer en Turquie (AFP)

"Ces chiffres sont un symptôme de l'état du monde. De nombreuses régions sont en crise", a relevé le Haut Commissaire, Antonio Guterres.

Le nombre de déplacés et de réfugiés suite aux multiples conflits dans le monde a atteint 60 millions de personnes en 2014, un record. C'est ce qu'indique le rapport annuel du Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies (HCR). Le document constate une accélération fulgurante du nombre de personnes forcées à fuir, avec 59,5 millions de déracinés à la fin 2014, contre 51,2 millions l'année précédente.

L'augmentation depuis 2013 est la plus importante jamais enregistrée en une seule année, selon l'agence onusienne. En 2014, chaque jour, 42.500 personnes sont devenues des réfugiés, des déplacés internes ou des demandeurs d'asile, constate le rapport.

Le HCR est debordé, a constaté le Haut-Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres, insistant sur l'impuissance des agences humanitaires. Nous n'avons pas les capacités, les ressources pour toutes les victimes des conflits, a-t-il dit, alors même qu'on attend un pic du nombre de déplacés et réfugiés pour la fin de l'année.

Le conflit syrien génère actuellement le plus important déplacement de population jamais enregistré dans le monde. Le HCR dénombre ces cinq dernières années au moins 14 conflits qui ont éclaté ou repris, dont huit en Afrique : Côte d'Ivoire, République Centrafricaine, Libye, Mali, nord du Nigeria, République démocratique du Congo, Soudan du sud et cette année Burundi.

En 2014 seulement 126.800 réfugiés ont pu retourner dans leur région, c'est le nombre le plus faible en 31 ans.

Avec l'AFP

XS
SM
MD
LG