Liens d'accessibilité

Vingt-et-une personnes décèdent après avoir bu un alcool artisanal au Cameroun


Dans la capitale de Yaoundé lors du jour national au Cameroon, le 20 mai 2016. (M. Kindzeka/VOA)

Dans la capitale de Yaoundé lors du jour national au Cameroon, le 20 mai 2016. (M. Kindzeka/VOA)

Vingt-et-une personnes sont mortes au Cameroun après avoir consommé de l'"odontol", une boisson locale très alcoolisée et réputée dangereuse, a rapporté mardi soir la radio d'Etat.

Dans l'est du Cameroun, on a "déjà" enregistré 21 victimes" dans les arrondissements de Mindourou (18 morts) et Abong-Bang (3) après la consommation "d'un maudit breuvage appelé odontol", a rapporté la Cameroon radio television (CRTV).

Des femmes figurent parmi les victimes, selon la radio. A l'hôpital d'Abong-Bang, 22 personnes sont internées après la consommation de cette boisson locale très prisée notamment des villageois de l'est, du sud et du centre du pays, de même source.

"Quand je vous vois, (mes) yeux commencent à tourner", a témoigné sur la CRTV, Angeline, une des consommatrice internée après avoir ingurgité, selon ses dires, "deux verres" d'odontol.

Les autorités des zones concernées ont annoncé l'interdiction de la production et de la commercialisation de ce breuvage produit et vendu généralement dans le circuit informel.

L'odontol est produit à base de vin de palme, de sucre et d'une écorce d'arbre. Il est bon marché, attirant les petites bourses qui ne peuvent s'offrir plusieurs bières ou du whisky vendu dans les commerces.

Dans un entretien avec Timothée Donangmaye Delor Magellan Kamseu Kamgaing, président exécutif de la Ligue camerounaise des consommateurs (LCC), a expliqué que « l’odontol est un breuvage traditionnel avec un taux d’alcool très fort, et qui contient même du méthanol, (…) substance très dangereuse pour l’organisme. »

Selon le président de la LCC, c’est la pauvreté qui pousse les gens à consommer cette boisson dont la bouteille de 65 cl coûte 100 FCFA, contre 500 FCFA pour une bouteille de bière. A cause de son bas coût, « l’odontol » est consommé partout au Cameroun, a souligné M. Kamseu Kamgaing, ajoutant : « il n’y pas un tribalisme devant la consommation de ce breuvage. »

Ce n'est pas la première fois que des morts sont enregistrés dans le pays après la consommation de cette boisson.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG