Liens d'accessibilité

Premiers locataires à « One World Trade Center »


One World Trade Center, dans Manhattan à New York (AP)

One World Trade Center, dans Manhattan à New York (AP)

La phase finale du projet est en cours, mais déjà son premier occupant - la maison d’édition Condé Nast - a pris possession de 24 étages.

Treize ans après la destruction des tours jumelles du World Trade Center à New York, le gratte-ciel le plus haut de États-Unis, baptisé One World Trade Center a ouvert ses portes lundi. Symbole de renaissance et de résilience face au terrorisme, cet édifice mesure 541 mètres de haut.

La phase finale du projet est en cours, mais déjà son premier occupant - la maison d’édition Condé Nast - a pris possession de son secteur. En fait, il s’agira de 24 étages, ou travailleront 2.300 employés. Ceux qui ont déjà pris fonction dans ce bâtiment étaient généralement enthousiastes et semblaient ne pas se faire du souci pour leur sécurité.

Austin Parker, un employé de Condé Nast, s’est dit satisfait de l’environnement sécuritaire. Pour sa collègue Mary Anne Cacey, l’événement du 2 novembre 2014 revêt un sens particulier. « Ce qui s’est passé en 2001, c’est une tragédie. Mais je pense », dit-elle, « que l’érection de cet édifice est un grand hommage à l’Amérique. Je suis fière de travailler ici ».

One World Trade Center est un projet à la mémoire des victimes du 11 septembre 2001, a déclaré Steve Plate, directeur de la construction. L’édifice occupe une superficie de 279 000 mètres carré. Il est déjà loué à 60 % par des maisons d’édition, des centres technologiques et des entreprises de communications.

XS
SM
MD
LG