Liens d'accessibilité

Première attaque de Boko Haram en territoire tchadien


Des soldats tchadiens près de la ville nigériane de Gamboru, 1er février 2015.

Des soldats tchadiens près de la ville nigériane de Gamboru, 1er février 2015.

Les djihadistes ont attaqué tôt ce matin une localité sur les rives du lac Tchad.

En plein milieu de la nuit, quatre pirogues motorisées en provenance de Baga sont arrivés sur la presqu'île de Ngouboua

Les combattants de Boko Haram ont alors commencé à tirer sur tout ce qui bouge selon le communique lu à la radio nationale par le porte-parole de l'armée tchadienne, le colonel Azem Bermandoa Agouna.

Les militaires tchadiens ont alors riposté et provoque la fuite des djihadistes.

Les djihadistes ont attaqué tôt ce matin une localité sur les rives du lac Tchad. " Ils sont arrivés à bord de quatre pirogues motorisées en provenance de Baga sur la presqu'île de Ngouboua, selon Bayana Kossingar gouverneur de la région du Lac joint par VOA Afrique et qui se trouve actuellement à Ngoboua.

Le bilan officiel fait état d'un mort et quatre blessés chez les militaires tchadiens, le chef de canton ayant également été tué par une "balle perdue". Côté Boko Haram, deux combattants ont été tués dans la riposte et cinq autres blessés.

Il s'agit de la première attaque du groupe nigérian sur le sol tchadien, alors que le Tchad a déjà engagé ses troupes dans de violents combats contre le groupe au Nigeria.

XS
SM
MD
LG