Liens d'accessibilité

Le Premier ministre reconduit après l'investiture de Deby au Tchad


Photographie prise lors de l'investiture de Idriss Deby Itno, le 8 août 2016 (VOA/André Kodmadjingar).

Photographie prise lors de l'investiture de Idriss Deby Itno, le 8 août 2016 (VOA/André Kodmadjingar).

Le Premier ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert, a été reconduit dans ses fonctions après l'investiture pour un cinquième mandat du chef de l'Etat Idriss Deby Itno, selon un décret présidentiel publié lundi soir.

Quelques heures après la prestation de serment du chef de l'Etat en présence d'une quinzaine de chefs d'Etats africains, M. Padacké Albert avait présenté la démission de son gouvernement, comme le veut la Constitution tchadienne.

En poste depuis février 2016, le président du Rassemblement national des Démocrates tchadiens (RNDT-le réveil), parti politique allié au Mouvement patriotique du Salut (MPS, au pouvoir), a donc été reconduit.

Candidat à l'élection présidentielle de 2011, où il était arrivé en deuxième position, Pahimi Padacké Albert avait décidé en février de soutenir la candidature du président Deby à la présidentielle du 10 avril. Il avait été nommé à la tête du gouvernement quelques jours plus tard.

Au Tchad, la durée en poste d'un Premier ministre varie entre un et deux ans.

Le président Deby, 64 ans, a prêté serment lundi dans un climat tendu après la mort dimanche d'un manifestant à N'Djamena lors d'une marche d'opposants qui contestaient sa réélection.

L'opposition qualifie de "hold-up électoral" la réélection de M. Deby au premier tour avec près de 60% des voix, loin devant son premier poursuivant, Saleh Kebzabo (12,77%).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG