Liens d'accessibilité

Un jeune Guinéen a été placé en quarantaine. C'est ce qu'a annoncé la ministre de la Santé Awa Marie Coll Seck.

Les services de santé guinéens avaient fait état mercredi de "la disparition d'une personne infectée par le virus Ebola qui se serait rendue au Sénégal", a précisé la ministre lors d'une conférence de presse.

"La personne a été localisée à l'hôpital de Fann, à Dakar. Il s'agit d'un jeune Guinéen qui a été aussitôt mis en quarantaine", a-t-elle ajouté.

"Les résultats des tests à l'Institut Pasteur se sont révélés positifs", a souligné Mme Seck, ajoutant que le patient était "dans un état satisfaisant".

"Le dispositif a été renforcé pour éviter la dissémination de la maladie à partir de ce cas importé", a-t-elle assuré.

Il s'agit du premier cas confirmé au Sénégal, limitrophe de la Guinée, après plusieurs fausses alertes.

Selon la ministre de la Santé, ce jeune Guinéen est étudiant dans une université de Conakry et avait disparu depuis trois semaines avant que les équipes de surveillance épidémiologique guinéennes n'informent le Sénégal.

Jointe par la Voix de l'Amérique, la ministre précise "qu'il a omis de dire ou dissimulé le fait d'avoir été en contact avec des personnes infectées par l'Ebola."

Le Sénégal avait pourtant fermé le 21 août ses frontières terrestres avec la Guinée en raison de l'épidémie, plus de trois mois après les avoir rouvertes.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG