Liens d'accessibilité

Un prédicateur arrêté pour avoir critiqué la participation de la Jordanie à la coalition anti-Etat islamique


Capture d'écran d'une vidéo de Amjad Qursha, sur la plateforme Youtube le 14 juin 2016.

Capture d'écran d'une vidéo de Amjad Qursha, sur la plateforme Youtube le 14 juin 2016.

Un prédicateur jordanien a été arrêté mardi pour avoir critiqué dans une vidéo sur internet la participation du royaume à la coalition contre l' organisation Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

"Le procureur général de la Cour de sûreté a décidé la détention préventive de Amjad Qursha pour une durée de 15 jours, après la publication d'une vidéo sur Youtube dans laquelle il critiquait la participation de la Jordanie à la coalition internationale contre l'organisation terroriste Daech (acronyme arabe de l'EI) en Irak et en Syrie", a indiqué cette source sous le couvert de l'anonymat.

Le prédicateur est accusé d'avoir "commis des actes non autorisés (...) à même de porter atteinte aux relations du royaume avec un pays ami", en occurrence les Etats-Unis qui conduit la coalition anti-EI, ajoute la source judiciaire.

Dans la vidéo, Amjad Qursha, 49 ans, estime que Washington a "astreint" le royaume à participer à la coalition. "Et malheureusement notre gouvernement faible et fragile (...) nous a entraîné dans une guerre qui nous ne concerne pas", a-t-il dit.

Marié et père de cinq enfants, le prédicateur est titulaire d'un doctorat et enseigne à la faculté de la Charia de l'université de Jordanie. Il est connu pour sa modération et anime des émissions à la radio et la télévision officielles.

Un autre prédicateur, Eyad Qunaibi, avait purgé près d'un an de prison, avant d'être libéré mi-mai, pour avoir posté sur Facebook un message audio dans lequel critiquant notamment les relations entre la Jordanie et Israël --deux pays liés par un accord de paix--, ainsi que "l'occidentalisation" de la société jordanienne.

En 2014, le numéro deux des Frères musulmans en Jordanie, Zaki Bani Irsheid, avait été condamné à un an et demi de prison, lui aussi pour un post sur Facebook dans lequel il avait critiqué les Emirats arabes unis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG