Liens d'accessibilité

Poursuite des discussions à Washington entre le FMI et le Mali


Le ministre de l’Economie et des Finances du Mali, Mme Bouaré Phily Sissoko, achève mercredi à Washington des négociations serrées avec le Fonds monétaire international (FMI).

Fin mars, l’institution de Breton Woods avait formulé dix recommandations pour compenser des faiblesses reprochées à la chaine de dépense au Mali.



Le FMI s’est également inquiété récemment de l’achat d’un avion présidentiel et de fournitures pour l’armée. Bref, pour faire le point, Mme Bouaré Phily Sissoko menait cette semaine à Washington une forte délégation.

« Nous pensons qu’ils considèrent que les mesures que nous proposons vont dans le bons sens », a déclaré la ministre dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA). Elle a dit espérer qu’un accord interviendrait mercredi.

Evoquant la reprise de l’économie malienne, Mme Bouaré Phily Sissoko a dit que le gouvernement pense « que les choses repartent ». Le taux de croissance de l’économie malienne évolue « suivant les perspectives que nous avions prévu dans le budget ». En terme d’inflation, « je pense que nous serons aussi dans des limites acceptables », a-t-elle poursuivi. Maintenant, le financement de l’économie reste un « gros problème » dans nos pays, a-t-elle relevé.

Du côté de la dette, « je pense qu’on fait tout pour observer le plafond d’endettement ».

Il y a quelques années, le Mali était le premier producteur de coton en Afrique subsaharienne, avant de perdre sa place. Mais la campagne se présente bien cette année, a dit Mme Bouaré Phily Sissoko. « Nous maintenons le cap par rapport aux perspectives », a-t-elle déclaré.
XS
SM
MD
LG