Liens d'accessibilité

Poursuite de la visite en Chine de Leon Panetta


Leon Panetta (à g.) et le vice-président chinois Xi Jinping mercredi à Pékin

Leon Panetta (à g.) et le vice-président chinois Xi Jinping mercredi à Pékin

Le déploiement au Japon d’un nouveau radar de défense antimissile vise à protéger l’archipel, contre la Corée du Nord, a réitéré Leon Panetta.

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a déclaré à des militaires chinois que la nouvelle orientation stratégique militaire de Washington vers l'Asie n'est pas destinée à contenir la montée de la Chine.

Ces commentaires de M. Panetta à de jeunes officiers dans une académie militaire chinoise à Pékin sont l'une des rares déclarations directes de Washington concernant son « revirement » à l’égard de la région.

M. Panetta a également déclaré que le déploiement au Japon d’un nouveau radar de défense antimissile vise à protéger l’archipel, ainsi que les Etats-Unis, contre la menace des tirs de missiles balistiques à longue portée de la Corée du Nord.

M. Panetta a réitéré que le système ne vise aucunement la Chine. Rappelons qu’en avril, Pyongyang avait procédé au tir manqué d'une fusée censée mettre en orbite un satellite civil, ce que Washington a interprété comme une tentative d’essai de missile balistique à longue portée.

Le chef du Pentagone se sert de son voyage de trois jours en Chine pour promouvoir des liens militaires plus profonds entre Washington et Pékin. M. Panetta s’est entretenu mercredi avec le futur président chinois Xi Jinping, dont la disparition de la scène publique pendant deux semaines avait suscité des interrogations.
XS
SM
MD
LG