Liens d'accessibilité

Pour le pape François, le nombre de victimes civiles à Alep est "inacceptable"


Des rebelles armés avec leurs armes à Alep, Syrie, le 6 août 2016.

Des rebelles armés avec leurs armes à Alep, Syrie, le 6 août 2016.

Le pape François a dénoncé dimanche sur la place Saint-Pierre de Rome le nombre "inacceptable" de victimes civiles, et en particulier les enfants, dans les affrontements en cours à Alep, dans le nord de la Syrie.

"Malheureusement nous arrivent de Syrie des nouvelles de victimes civiles de la guerre, en particulier à Alep. Il est inacceptable qu'autant de personnes sans défense - et tant d'enfants - aient à payer le prix de ce conflit", a déclaré Jorge Bergoglio devant des milliers de fidèles réunis pour l'angélus.

Ces civils paient "le prix de la fermeture des coeurs et du manque de volonté de paix des puissants", a encore dénoncé le pape, en invitant les fidèles à un moment de recueillement silencieux pour leurs "frères et soeurs" de Syrie.

Alep (nord), deuxième plus grande ville de Syrie et enjeu majeur du conflit, est en proie à de violents affrontements entre les rebelles et les forces pro-régime.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au moins 130 civils ont été tués depuis l'offensive lancée par une alliance de groupes rebelles, islamistes et jihadistes, le 31 juillet sur le sud d'Alep pour briser le siège imposé par les forces du président Bachar al-Assad.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG