Liens d'accessibilité

Rwanda : conférence de haut niveau sur la gestion post-conflit à Kigali


Un projet de village dans le district de Gatare pour les anciens réfugiés rwandais rentrant de la RDC

Un projet de village dans le district de Gatare pour les anciens réfugiés rwandais rentrant de la RDC

Placée sous le thème « L’édification de la paix après un conflit : l’expérience du Rwanda », cette rencontre a été ouverte mardi par le Chef de l’Etat rwandais Paul Kagame.

Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement participent, à Kigali, une conférence de haut niveau sur la gestion post-conflit. Placée sous le thème « L’édification de la paix après un conflit : l’expérience du Rwanda », cette rencontre de deux jours prend fin ce mercredi.

Bien que le Rwanda ait souffert de l’un des conflits les plus violents du 20e siècle, le pays a connu le succès dans la réconciliation, la reconstruction et le développement depuis la fin du conflit. La conférence offrira une plateforme de réflexion sur l’expérience du Rwanda dans l’approche des défis de l’après-conflit et sur les leçons tirées de cette expérience.

La conférence réunit des dirigeants des grandes institutions internationales et régionales, ainsi que des experts du domaine pour enrichir les discussions et ouvrir des perspectives externes à partir de leurs recherches.

Cette réunion est conjointement organisée par le gouvernement rwandais, la BAD (Banque africaine de développement) et les Nations Unies. Elle se déroule avec la participation de pays tels que la Sierra Leone, le Liberia, le Burundi, la République Centrafricaine, la Guinée (Conakry), la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Soudan du Sud, Timor-Est et Haïti.

La Côte d’Ivoire qui a été frappée par des violences postélectorales à la fin de l’année dernière, a été invitée à cette rencontre pour partager, avec les six nations qui constituent la commission des Nations Unies pour la construction de la paix (CCP), son expérience en matière de gestion de conflit. Elle y est représentée par le Premier ministre Guillaume Soro, nommé en 2007, puis reconduit par le président Alassane Ouattara après l’avoir soutenu durant les contestations électorales.

Selon le ministre des Affaires Etrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, la rencontre devait aider au dialogue sur la construction de la paix et permettre à l’Afrique d’être un important contributeur au processus.

Ecoutez l'expert international et ancien Premier ministre d'Haiti, Gérard Latortue, qui est aussi un ancien envoyé de l'ONU à Kigali, parler des défis de la gestion post-conflit.

XS
SM
MD
LG