Liens d'accessibilité

Porto Rico est "de fait" en défaut de paiement, selon Jack Lew


Alejandro Javier Garcia Padilla, gouverneur de Porto Rico, 1er décembre 2015.

Alejandro Javier Garcia Padilla, gouverneur de Porto Rico, 1er décembre 2015.

Le secrétaire américain au Trésor Jack Lew a affirmé que Porto Rico, qui cherche à restructurer son endettement, était "de fait" en défaut de paiement.

Lors d'un entretien à Fox Business News, M. Lew a redit que Porto Rico avait "un problème financier terrible" étant "grosso modo insolvable".

"Ils ont une dette de 70 milliards de dollars qui doit être restructurée" mais le Congrès ne leur a pas donné "les moyens de se restructurer comme Detroit l'a fait", a ajouté le secrétaire au Trésor en faisant allusion à la procédure de faillite qu'a suivi cette ville du nord des Etats-Unis.

L'île est un territoire américain mais pas un Etat et ne bénéficie pas de la loi sur les faillites comme les collectivités locales.

"De fait, ils sont en défaut. Ils ont déjà pris de l'argent de leurs fonds de retraite pour payer des factures courantes, déplacé de l'argent d'un créancier pour en payer un autre", a poursuivi M. Lew.

"Ils vont probablement manquer un coupon de paiement parce que c'est inévitable (...). Je ne peux pas vous dire si cela va arriver le 1er janvier ou plus tard", a indiqué le responsable du Trésor alors qu'une échéance de paiement est due ce jour-là. "Je peux vous dire que le premier trimestre sera une période cruciale pour régler ce problème", a encore dit M. Lew.

L'île est parvenue mercredi à signer un accord pour restructurer la dette de sa compagnie d'électricité Prepa.

Le territoire de 3,5 millions d'habitants, en crise depuis 2006, a perdu 10% de sa population en dix ans, dont la majorité s'est exilée au cours des cinq dernières années, selon le réseau d'ONG Jubilee USA.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG