Liens d'accessibilité

Porto Rico, au bord du précipice


San Juan, Porto Rico (AP Photo/Ricardo Arduengo)

San Juan, Porto Rico (AP Photo/Ricardo Arduengo)

Impossible pour cet État libre associé aux États-Unis de repayer sa dette, chiffrée à environ 72 milliards de dollars pour une population de seulement 3,6 millions d'habitants.

Tout comme la Grèce, Porto Rico est acculée au mur et le gouverneur du territoire crie bien haut qu’il se rapproche du défaut de paiement. Interrogé par le New York Times, il a évoqué une «spirale de la mort», la dette du territoire étant « impayable », a son avis.

Porto Rico étant rattachéaux États-Unis, le territoire ne saurait dévaluer sa monnaie – le dollar américain. Des fonds spéculatifs prêts à prendre des risques en échange de taux d'intérêt très élevés, sont aujourd'hui les principaux créanciers de la dette portoricaine. Depuis plusieurs mois, ils travaillent sur un plan B pour sauver une île dont les coffres sont vides. Le chômage y explose, la criminalité croît et plus de 4% de la population a quitté le territoire ces 4 dernières années, signale l’Agence France Presse (AFP).

Les agences de notation ont placé les obligations de Porto Rico la catégorie des « junk bonds » - les obligations pourries jugées à haut risque.

XS
SM
MD
LG