Liens d'accessibilité

Nigeria: le Pape condamne les attentats du 25 decembre


Un soldat près de l'Eglise catholique Sainte Thérese, à Madala, à 40 kilomètres de la capitale Abuja.

Un soldat près de l'Eglise catholique Sainte Thérese, à Madala, à 40 kilomètres de la capitale Abuja.

Le Pape dénonce les violences interreligieuses qui ont semé la terreur hier au Nigeria. Il faut dire que la fête de Noël a été particulièrement sanglante. Au moins 39 personnes ont perdues la vie dans quatre attentats, revendiqués par la secte islamiste Boko Haram. La majorité des victimes assistaient à une messe dans une église près d’Abuja.

Depuis son balcon surplombant la place Saint-Pierre de Rome, Benoit 16 a qualifié d’absurde cette série d’explosions intervenues le jour de Noël, notamment l’attaque contre une Eglise catholique à Abuja, dans laquelle 35 personnes ont été tuées.
Le Pape a déclaré qu’il avait appris avec une profonde tristesse ces attaques qui apportent une fois de plus le deuil et la peine dans les Eglises du Nigeria, le jour de la naissance de Jésus Christ. Il a exprimé son soutien à la communauté chrétienne et a tous ceux qui ont été affectés par ce geste absurde.

C’est en effet la deuxième année consécutive que Boko Haram s’en prend à des lieux de cultes chrétiens le jour de Noël.
Cette, une bombe a explosé dans un temple à Jos dans l’état du Plateau qui a souvent été le théâtre d’affrontements entre chrétiens et musulmans.

Une autre explosion a eu lieu près d’une église à Gadaka dans l’Etat de Yobé dans le Nord-est du pays

Une voiture piégée à Damaturu à fait trois morts tout près du quartier général des services secrets.

Mais c’est à Madala, à 40 kilomètres de la capitale Abuja que la secte islamiste a frappé le plus fort. Une bombe a explosé devant l’Eglise Sainte Therese, juste après la messe de Noel.

Au total, on compte au moins 39 victimes dans ces différentes attaques. Pour le Vatican c’est de la haine aveugle. Le Pape a donc invité le peuple à prier pour les victimes.

Goodluck Jonathan, chrétien et président du Nigeria, a bien évidemment condamné ces dernières séries d’attentats. « C’est l’occasion de présenter nos condoléances aux familles de ceux qui ont perdu leurs proches. Il n’y a aucune justification à ce type d’actes. C’est un fardeau que porte toute la Nation. Et nous croyons que cela ne va pas durer éternellement. »

La Maison Blanche a elle aussi condamné ces actes de terrorisme, de même que le Secrétaire General des Nations Unies. Ban Ki Moon a présenté ses condoléances au peuple du Nigeria et aux familles endeuillées.

La secte Boko Haram, qui a revendiqué ces attaques exige la mise en place d’un Etat islamique pratiquant la Sharia dans ce pays le plus peuple du continent africain.

En 2011, les membres de Boko Haram ont déjà tué des centaines de personnes, notamment dans le Nord Est du Nigeria.

XS
SM
MD
LG