Liens d'accessibilité

Pollution des moteurs diesel: une ONG allemande saisit la justice contre 4 régions


Des voitures Diesel parquées à Leipzig, en Allemagne, le 3 november 2015.

Des voitures Diesel parquées à Leipzig, en Allemagne, le 3 november 2015.

L'ONG écologiste allemande Deutsche Umwelthilfe (DUH), détractrice des moteurs diesel depuis longtemps, a saisi la justice jeudi contre les autorités environnementales de quatre Etats régionaux afin qu'elles fassent respecter les limites de pollution au dioxyde d'azote dans les grandes villes.

"Les valeurs maximales de pollution au dioxyde d'azote en vigueur dans l'UE continuent d'être dépassées dans beaucoup de villes allemandes", a déploré jeudi l'organisation écologiste DUH dans un communiqué.

"Avec le soutien de l'ONG britannique ClientEarth, la Deutsche Umwelthilfe (DUH) a donc porté plainte aujourd'hui (19 novembre) contre plusieurs Etats régionaux responsables de la qualité de l'air".

Quatre Länder, dont elle considère qu'ils devraient imposer des interdits de circulation de véhicules diesel, sont dans le collimateur de l'ONG: la Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest), Etat-région le plus peuplé d'Allemagne, la Hesse (sud-ouest), ainsi que le Bade-Wurtemberg limitrophe de la France et la Bavière (sud).

La DUH, particulièrement offensive dans le débat public depuis que l'éclatement en septembre du scandale des moteurs truqués de Volkswagen, leur reproche de fermer les yeux "depuis plusieurs années" sur les dépassements des seuils de pollution atmosphérique dans onze grandes villes allemandes, parmi lesquelles Cologne, Düsseldorf, Francfort, Stuttgart, mais aussi Munich, Darmstadt et Wiesbaden.

Dans ces trois dernières villes, "des jugements avaient déjà été prononcés mais n'ont toujours pas été appliqués" par les autorités compétentes, a dénoncé l'ONG. La DUH a donc engagé une procédure d'exécution contre les ministères régionaux de l'Environnement des Länder concernés et réclamé le paiement d'une amende d'un montant maximal de 10.000 euros, "reconductible voire journalière", a indiqué l'organisation écologiste.

"Des interdictions de circulation à grande échelle pour les véhicules diesel polluants sont une mesure appropriée pour revenir très rapidement sous les valeurs maximales", a expliqué le président de DUH, Jürgen Resch.

Selon le centre de recherche allemand pour la santé et l'environnement (GSF), la pollution aux oxydes d'azote et aux particules fines émis par les véhicules diesel provoque entre 10.000 et 19.000 décès prématurés en Allemagne chaque année, souligne l'ONG écologiste.

La DUH avait accusé début novembre de nombreux constructeurs de tricher systématiquement sur leurs niveaux d'émissions, dénonçant un différentiel de 42% entre les valeurs déclarées et les valeurs mesurées lors de ses tests maison.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG