Liens d'accessibilité

Un policier turc tué après des tirs de roquettes en provenance de Syrie


Un panneau sur la route marque l'entrée de la ville de Kilis, Turquie, le 11 mai 2016.

Un panneau sur la route marque l'entrée de la ville de Kilis, Turquie, le 11 mai 2016.

Un policier turc a été tué et deux soldats blessés dimanche en tentant de détruire des roquettes tombées dans la ville turque frontalière de Kilis et provenant d'une zone en Syrie contrôlée par le groupe Etat islamique (EI), ont annoncé les services du gouverneur de Kilis.

Les trois roquettes sont tombées, sans causer de dégâts, sur une zone vide dans le centre de la ville de Kilis, qui a été à de nombreuses reprises frappée par des tirs de roquettes attribués par les autorités turques aux jihadistes de l'EI.

Le policier a été tué et les deux policiers blessés lorsque les engins qu'ils tentaient de détruire ont explosé, ont indiqué les services du gouverneur.

L'armée turque a de son côté indiqué avoir répliqué aux tirs de roquettes par des tirs d'artillerie.

Ces tirs de roquettes surviennent une quarantaine de jours après le début de l'offensive militairelancée par la Turquie le 24 août en Syrie pour chasser de la région frontalière les jihadistes de l'EI et les rebelles kurdes.

La nécessité de mettre fin aux tirs de roquettes frappant la province de Kilis a été l'une des raisons invoquées par le gouvernment pour justifier cette offensive.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG