Liens d'accessibilité

Quatre policiers nigérians portés disparus après une attaque


Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny près de l'usine de GNL dans la riche région pétrolière du delta du Niger, au Nigeria, 18 septembre 2008. epa/ GEORGE Esiri

Des combattants du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) patrouillent dans les ruisseaux de la rivière Bonny près de l'usine de GNL dans la riche région pétrolière du delta du Niger, au Nigeria, 18 septembre 2008. epa/ GEORGE Esiri

Quatre policiers nigérians sont portés disparus après une attaque de pirates qui auraient pris d'assaut leur embarcation dans la région pétrolière du sud du Nigeria, a rapporté la police mercredi.

Les policiers patrouillaient dans la zone d'Abonnema, à l'ouest de Port Harcourt lundi. Selon la presse locale, ils auraient été tués lors de l'attaque mais le porte-parole de la police, Nnamdi Omoni, a indiqué à l'AFP qu'il "était prématuré" de conclure qu'ils étaient morts.

"Nous sommes encore à leur recherche et ils sont présumés disparus", a-t-il précisé, sans clarifier si l'attaque avait été menée par des groupes armés qui ont pris récemment pour cible des installations pétrolières du sud du pays.

La semaine dernière, 14 travailleurs nigérians du secteur pétrolier ont été enlevés près de la ville de Port Harcourt.

Les enlèvements sont relativement fréquents dans le sud pétrolier du Nigeria. Les victimes sont le plus souvent relâchées en échange d'une rançon.

Fin août, l'armée nigériane a lancé l'opération "Sourire de crocodile" contre les groupes armés qui ont durement affecté la production de pétrole en faisant exploser des oléoducs et plateformes off-shore et augmenté le niveau de piraterie maritime dans le golfe de Guinée.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG