Liens d'accessibilité

Attentats au Nigeria : le bilan s’alourdit


Amina Usman et sa fille, victime des violences post-électorales à Kaduna

Amina Usman et sa fille, victime des violences post-électorales à Kaduna

Au Nigeria le bilan s’alourdit suite aux explosions qui ont eu lieu dimanche dans le Nord Est du pays à Maiduguri. Ces violences interviennent à l’approche des élections des gouverneurs d’Etat.

La police compte désormais trois morts et 14 blessés. Au total trois bombes ont explosé dans un hôtel et dans une gare routière, dimanche. Les autorités estiment que c’est l’attaque de l’hôtel qui est la plus meurtrière.

La secte islamiste Boko Haram est pointée du doigt pour les violences de dimanche. La police accuse également cette organisation terroriste d’être à l’origine de l’explosion de lundi qui a blessé un policier. Un journaliste a déclaré à la Voix de l’Amérique que cette dernière bombe étaient destinée à un poste de contrôle policier. Mais finalement, elle a soit manqué sa cible ou a atterri dans un fossé, ce qui a réduit son impact.

Ces attaques interviennent alors que les élections des gouverneurs d’Etat doivent se tenir mardi. La police pense que Boko Haram essaie d’intimider les électeurs avant l’ouverture des bureaux de vote.

XS
SM
MD
LG