Liens d'accessibilité

Polémique au Mali sur les conditions de la libération de Serge Lazarevic


Serge Lazarevic après sa libération accueili par le President français Francois Hollande

Serge Lazarevic après sa libération accueili par le President français Francois Hollande

Les conditions de libération de Serge Lazarevic, le dernier otage français dans le monde, suscitent une polémique au Mali.

Au Mali le dernier otage français Serge Lazarevic a été échangé avec quatre djihadistes dont Mohammed Aly Ag Wadoussène. L'Association malienne des droits de l'homme a dénoncé la promotion de l'impunité. Après Ouka Ouka qui semait la terreur pendant l'occupation du Nord par les djihadistes le gouvernement malien vient de libérer Mohammed Aly Ag Wadoussène.

Tout en saluant la libération de Lazarevic, Bintou Founé Samaké présidente de Wildaf Mali déplore " un acte extrajudiciaire blâmable" suite à la libération d'Ag Wadoussene, un déserteur de la garde nationale malienne qui a été impliqué dans plusieurs crimes.

Il avait été arrêté à Gao le 10 décembre 2011 et mis sous mandat de dépôt. Il est poursuivi pour terrorisme, association de malfaiteurs, prise d'otage et séquestration. Il est accusé d’être le principal organisateur de l’enlèvement à Hombori de Serge Lazarevic et son compagnon Philipe Verdon le 24 Novembre 2011. Verdon a été assassiné en mars 2013. Ensuite le 16 Juin 2014, Mohammed Aly Ag Wadoussène, en tentant de s’évader de prison a abattu l’adjudant Kola Sofara. Sa famille s’est sentie foudroyée par l’annonce de la libération de son meurtrier

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG