Liens d'accessibilité

Plus d'un millier de djihadistes de l'Etat islamique tués, selon l'OSDH


Le site d'une attaque par les militants de l'Etat islamique à Kobané (Shirwan Qasim / Transterra Media)

Le site d'une attaque par les militants de l'Etat islamique à Kobané (Shirwan Qasim / Transterra Media)

Le bilan des frappes aériennes lancées fin septembre pourrait être plus lourd parmi les combattants djihadistes car l'EI ne communique pas sur ses pertes humaines.

AMMAN (Reuters) - Environ 1.170 personnes, essentiellement des activistes du groupe djihadiste Etat islamique (EI), ont été tués en trois mois de frappes aériennes de la coalition sous conduite américaine en Syrie, a déclaré mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Rami Abdulrahman, président de cette ONG basée à Londres qui s'appuie sur un réseau de correspondants en Syrie, a déclaré que le nombre de civils tués dans ces raids s'élevait à 52.

Le bilan des frappes aériennes lancées fin septembre pourrait être plus lourd parmi les combattants djihadistes car l'Etat islamique ne communique pas sur ses pertes humaines.

Les frappes aériennes menées par les Etats-Unis ont fortement diminué après un premier mois intensif de bombardements.

Au total, les Etats-Unis ont effectué 488 raids aériens en Syrie à la date du 15 décembre, selon les chiffres de l'armée américaine. Les chiffres de l'OSDH ne prennent pas en compte les victimes des frappes aériennes contre l'Etat islamique en Irak.

XS
SM
MD
LG