Liens d'accessibilité

2.000 ouvriers en grève au port de Lobito en Angola


Manifestants en Angola, le 22 août 2016.

Manifestants en Angola, le 22 août 2016.

Plus de 2.000 ouvriers du port de Lobito, le deuxième d'Angola, ont entamé mardi un mouvement de grève pour protester contre le non-paiement de leurs salaires, a appris l'AFP mercredi auprès de travailleurs grévistes.

"Nous avons des familles et cela fait quatre mois que nous n'avons pas vu la couleur de notre argent. Notre employeur a promis de nous payer le mois dernier mais nous n'avons rien vu", a expliqué Sebastiao Domingos, un employé gréviste joint au téléphone par l'AFP.

Le port de Lobito, à 400 km au sud de Luanda, est géré par une entreprise publique dont un porte-parole, Domingo Isata, a affirmé à une radio locale que le port était "victime de la crise économique et financière qui a touché les importations de marchandises".

"La société est consciente de cette situation et nous allons rapidement payer au moins un mois de salaire", a-t-il assuré.

L'Angola, premier producteur de pétrole d'Afrique avec 1,78 million de barils/jour, est hyper dépendant de l'or noir et la baisse des cours a asphyxié ses réserves de devises.

Plus d'un tiers de la population angolaise vit sous le seuil de pauvreté et la croissance du PIB qui avait atteint des niveaux exceptionnels (+20% en 2007) est rentrée dans le rang avec 2% prévus pour 2016.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG