Liens d'accessibilité

Plus de 200 migrants sauvés au large de l'Espagne sont arrivés Barbate, en Espagne


Les migrants se reposent à leur arrivée au détroit de Gibraltar près de la côte de Tarifa, au sud de l'Espagne, le mardi 12 août 2014.

Beaucoup de ces migrants sauvés ont été dirigés vers des ports d'Andalousie où ils sont arrivés samedi matin (62 à Barbate, à proximité du détroit de Gibraltar, et 52 à Motril).

Plus de 200 migrants ont été sauvés en mer depuis mercredi au sud et à l'est de l'Espagne, ont annoncé samedi à l'AFP la Garde civile et le Sauvetage maritime.

Selon un porte-parole des services de secours, "ils se portent tous bien" et il n'y a pas de blessés parmi eux. Les 62 arrivés à Barbate sont des hommes venus du Maghreb, dont 18 mineurs.

Les 52 débarqués à Motril viennent de la région sub-saharienne. Selon le Sauvetage maritime, il s'agit de onze femmes et de 41 hommes. Les nationalités n'ont pas été précisées.

Une centaine d'autres migrants ont été récupérés à bord de frêles embarcations au large d'Almeria et de Murcie (sud-est), dans le détroit de Gilbraltar et au large des îles Baléares.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), un millier de personnes sont arrivées en Espagne par la mer entre le 1er janvier et le 11 avril, et 47 ont péri lors de leur tentative de traversée.

Le nombre d'arrivées est bien supérieur pour l'Italie, avec l'enregistrement de près de 27.000 personnes et 603 décès.

En Grèce, l'OIM a recensé 4.107 arrivées et 14 morts dans les eaux de la mer Egée.

Le nombre total des arrivées par mer en Europe entre le début de l'année et le 11 avril, 32.000, est bien inférieur à celui enregistré l'année dernière pour la même période (plus de 172.000, selon l'OIM.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG