Liens d'accessibilité

Plus de 200 Camerounais, Tchadiens et Centrafricains expulsés du Gabon et de la Guinée-Équatoriale sur cinq mois


Les personnes expulsées des deux pays, le Gabon et la Guinée-Équatoriale, sont donc à Kiossi, au sud du Cameroun.

Les personnes expulsées des deux pays, le Gabon et la Guinée-Équatoriale, sont donc à Kiossi, au sud du Cameroun.

Plus de 200 Camerounais, Tchadiens et Centrafricains ont été expulsés du Gabon et de la Guinée-Équatoriale depuis le début de l'année 2016.

Après avoir été forcé de quitter le Gabon ou la Guinée-Équatoriale, les immigrés sont donc à Kiossi, dans une petite ville au sud du Cameroun. Ils demandent à leur pays de les aider.

Les autorités guinéennes disent avoir expulsé ces personnes à cause des difficultés financières des entreprises et de la présence illégale de ces immigrants dans le pays.

Nguele Nguele Felix, le gouverneur de la région sud du Cameroun, explique : "Je comprends bien qu'il est difficile de maîtriser le flux migratoire, et nous avons insisté sur le fait que les postes frontaliers doivent faire plus qu'un travail statistique, mais que nous ayons une documentation assez fouillée avec des informations sur les personnes refoulées, et les raisons de leur refoulement, pour que l'on puisse informer les autorités centrales."

XS
SM
MD
LG