Liens d'accessibilité

Pistorius risque une sentence plus lourde


Oscar Pistorius, escorté par la police (Reuters)

Oscar Pistorius, escorté par la police (Reuters)

Le parquet sud-africain a fait appel de la sentence infligée à l'athlète, sa peine étant jugée trop légère.

Les avocats d’Oscar Pistorius ont échoué vendredi à empêcher son procès d'être cassé en appel. L’ancien athlète paralympique, actuellement incarcéré à Prétoria, en Afrique du Sud, pour avoir tué par balles sa compagne en 2013, risque donc un verdict plus sévère.

Oscar Pistorius, surnommé « blade runner », le coureur aux lames, en raison de ses prothèses aux jambes, a été condamné à cinq ans de réclusion pour « homicide involontaire ». Le parquet sud-africain a fait appel de la sentence, jugée trop légère, car il défend la thèse d’un assassinat, suite à une dispute.

Pistorius, 28 ans, a toujours maintenu qu’il a pris Reeva Steenkamp pour un intrus, alors qu’elle se trouvait dans la salle de bain. Il a tiré à travers la porte, en pleine nuit.

XS
SM
MD
LG