Liens d'accessibilité

Philippines: L’aide d’urgence arrive enfin


Un hélicoptère sur le porte-avion USS George Washington lors des opérations de soutien aux Philippines, suite au passage du typhon Haiyan/Yolanda. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Paolo Bayas/Released)

Un hélicoptère sur le porte-avion USS George Washington lors des opérations de soutien aux Philippines, suite au passage du typhon Haiyan/Yolanda. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Paolo Bayas/Released)

L’aide d’urgence a commencé à arriver dans les zones difficiles d’accès, une semaine après le passage du typhon dévastateur. Le nouveau bilan provisoire s'élève à plus de 3.600 morts.

Le gouvernement philippin estime que 1,4 millions de personnes ont été déplacées par le typhon Haiyan et que 400.000 d'entre elles ont toujours besoin de nourriture et de produits de première nécessité.

Le Chef de mission adjoint américain, Brian Goldbeck, a déclaré aux journalistes à Manille que des largages de l’aide d’urgence sont en cours dans au moins 16 localités, dans les îles les plus touchées du pays. «Il s'agit d'un arrangement axé autour de centres principaux de distribution à partir desquels l’aide est envoyée plus loin, dans d’autres centres. Je pense qu'il y a maintenant une bonne répartition dans de nombreuses zones», estime M. Goldbeck.

Une vingtaine d’hélicoptères sont arrivés à bord du porte-avions USS George Washington. Brian Goldbeck a dit que ces appareils transporteront de la nourriture, des médicaments et d'autres produits vers les zones inaccessibles. Des hélicoptères philippins sont également impliqués dans ces opérations.

Mais la situation dans la ville durement touchée de Tacloban reste difficile. Les organisations humanitaires internationales disent n’être toujours pas en mesure d'aller au-delà de certains points de la ville.

Orla Fagan, chargée de communication de l’Onu pour les affaires humanitaires à Manille, a évoqué le problème de la baisse des réserves de carburant prévues pour les véhicules transportant les secours, ainsi que d’autres difficultés. «Il y a aussi le problème du manque d’électricité. Je ne sais pas quelle est la situation ce matin. Il y a des problèmes de communication. Les téléphones mobiles fonctionnent par moment. Vous avez les routes qui sont toujours couvertes de débris», a-t-elle expliqué vendredi.

Les autorités des Philippines disent, de leur côté, avoir atteint leur objectif de distribuer en 24 heures des colis alimentaires dans 40 sites éloignés autour de Tacloban.
XS
SM
MD
LG