Liens d'accessibilité

Perpétuité confirmée en appel pour génocide au Rwanda en Suède

  • VOA Afrique

Claver Berinkindi, un citoyen suédois originaire du Rwanda, devant la cour de justice suédoise, le 16 septembre 2015.

La cour d'appel de Stockholm a confirmé mercredi la condamnation à perpétuité pour génocide d'un Suédois d'origine rwandaise, impliqué dans le massacre de milliers de personnes au Rwanda en 1994.

L'accusé, Claver Berinkindi, 61 ans, avait été naturalisé suédois en 2012, dix ans après son arrivée dans le pays. À l'époque, la Suède ignorait qu'il avait été condamné par contumace en 2007 par un tribunal rwandais.

Ayant retrouvé la trace de cet homme qui s'était installé à Eskilstuna (centre de la Suède), la justice rwandaise avait transmis le dossier à son homologue suédoise, qui a mené sa propre enquête.

"Selon l'acte d'accusation qui relève cinq lieux différents pour ces crimes dans la province de Butare, l'homme agissait comme commandant informel durant le génocide, et il est affirmé qu'il a, en compagnie d'autres, pris part à l'assassinat, à la tentative d'assassinat et à l'enlèvement d'un très grand nombre - en tout plusieurs milliers - de Tutsi", a écrit la cour d'appel, qui s'est rangée à l'avis du parquet.

Déclenché après l'assassinat le 6 avril 1994 du président rwandais, le Hutu Juvénal Habyarimana, le génocide rwandais a fait selon l'ONU 800.000 morts en trois mois, essentiellement parmi les Tutsi.

Claver Berinkindi est le deuxième condamné en Suède pour ces faits, après Stanislas Mbanenande en appel en 2014, qui avait obtenu la nationalité suédoise avant une condamnation par contumace au Rwanda.

D'autres personnes impliquées dans ce génocide ont déjà été condamnés dans une multitude de pays occidentaux: Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, Finlande, France, Norvège, Pays-Bas et Suisse.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG