Liens d'accessibilité

Percée majeure dans les recherches sur la maladie d'Alzheimer


Le cerveau d'une personne morte, ayant souffert de la maladie d'Alzheimer (Reuters)

Le cerveau d'une personne morte, ayant souffert de la maladie d'Alzheimer (Reuters)

Doo Yeon Kim et Rudolph E. Tanzi ont réussi à cultiver des cellules de la maladie d'Alzheimer dans un plat contenant des cellules cérébrales humaines.

Des scientifiques américains ont signalé une percée majeure dans leurs efforts pour trouver un traitement contre la maladie d'Alzheimer, la forme la plus commune de démence.

Les chercheurs ont qualifié leur méthode de « maladie d'Alzheimer dans un plat ». En effet, Doo Yeon Kim et Rudolph E. Tanzi de l'Hôpital général du Massachussetts, aux Etats-Unis, ont réussi à cultiver des cellules de la maladie d'Alzheimer dans un plat contenant des cellules cérébrales humaines. Ce qui va faciliter l'étude de la maladie et la mise au point de traitements car jusqu'à présent, les chercheurs utilisaient des souris qui développaient une forme plus ou moins imparfaite de l'Alzheimer. Cela prenait également beaucoup de temps et n’avait pas permis de mettre au point un traitement efficace.

Les chercheurs ont précisé avoir cultivé des cellules de cerveau humain dans un gel, dans lequel elles se sont développées comme dans un cerveau réel. Puis ils ont injecté des neurones porteurs de la maladie d'Alzheimer. Quelques semaines plus tard, ils ont constaté l’apparition de plaques et de spaghettis enroulés comme des bobines, caractéristiques de la maladie.

Ces travaux sont d’autant plus importants que la population mondiale vieillit rapidement, et que les services de santé publique redoutent d’avoir à soigner des dizaines de millions de victimes de la maladie d’Alzheimer dans les décennies à venir.

Les travaux des chercheurs ont été publiés dans la revue « Nature ».

XS
SM
MD
LG