Liens d'accessibilité

Pénurie de produits de premières nécessités en Guinée-Bissau


Une foule des acheteurs et des vendeurs aperçus dans le principal marché Bandim de la ville, à Bissau, Guinée-Bissau, 27 mai 2012.

Les prix de produits de premières nécessités ne cessent d’augmenter en Guinée-Bissau, conséquence de la crise politique qui prévaut dans le pays depuis plus de deux ans.

Dans les rues de Bissau, la capitale et ailleurs, les consommateurs déplorent la cherté de la vie.

" L’huile manque ces temps-ci au marché. Tu achètes de l’huile à une valeur de deux cents francs mais c’est comme si tu n’en as acheté que pour cent francs. Cette huile de marque Foula qui coûtait mille francs le litre, coûte maintenant mille cents francs par litre", se plaint une Guinéenne rencontrée dans un marché de Bissau.

Comme elle d’autres citoyens déplorent également les conditions de la vie qui deviennent de plus en plus intenables.

"Les conditions de la vie sont de plus en plus dures et difficiles avec cette augmentation des prix. Nos autorités devraient se pencher sur la problématique des produits de premières nécessités", affirme un habitant de Bissau.

Bambo Sagna, président de l’Association des consommateurs et service de la Guinée-Bissau (ACOBES) lui aussi demande l’intervention urgente des autorités compétentes pour mettre fin à cette hausse des prix dans les marchés.

Enfin, les consommateurs ont lancé un appel au ministère du Commerce afin qu’il use de son autorité pour baisser les prix des denrées de premières nécessités.

"Nous demandons la baisse des prix. Ce n’est pas normal. Le ministère du Commerce doit remédier à cette situation afin de faire baisser les prix des produits de premières nécessités, surtout de l’huile. Je demande à nos autorités de baisser le prix des produits de premières nécessités, " soutient un consommateur.

VOA Afrique a tenté de contacter sans succès le ministre du commerce Victor Mandinga.

Reporatge de Nouha Mancaly pour VOA Afrique à Bissau

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG