Liens d'accessibilité

Pékin promet un accès libre à internet aux participants des JO de 2022


Zheng Shuyin, de la Chine, célèbre sa médaille d'or après avoir battu Maria del Rosario Espinoza, du Mexique, pour la chez les femmes de + de 67 kg de taekwondo aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, le samedi 20 août 2016. (AP photo / Robert F. Bukaty)

Zheng Shuyin, de la Chine, célèbre sa médaille d'or après avoir battu Maria del Rosario Espinoza, du Mexique, pour la chez les femmes de + de 67 kg de taekwondo aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil, le samedi 20 août 2016. (AP photo / Robert F. Bukaty)

La Chine a promis un accès sans censure à internet à tous les participants des jeux Olympiques d'hiver de Pékin en 2022.

"Nous allons ouvrir totalement l'accès à internet à tous les usagers d'internet dans les différentes compétitions, zones d'habitations, et d'autres zones", a assuré Zhang Jiandong, vice-président du comité organisateur des jeux d'hiver et maire adjoint de Pékin, lors d'une conférence de presse.

Le pays communiste restreint l'accès aux sites internet étrangers, dont Google, Facebook et Twitter grâce à une censure très perfectionnée, surnommée le "Great Firewall", jeu de mot en anglais qui mélange les termes "Grande Muraille" ("Great Wall") et pare-feu ("firewall").

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinping, la Chine a encore restreint l'accès aux médias télévisuels, à la presse écrite et sur internet.

Les contenus jugés violents, politiquement ou moralement "malsains" sont régulièrement bloqués.

Un accès libre à internet "était garanti dans l'offre" de Pékin, a déclaré le vice-président du Comité olympique international (CIO), Juan Antonio Samaranch, ajoutant: "D'expérience, ils font ce qu'ils disent".

Pékin deviendra en 2022 la seule ville à avoir accueilli les JO d'été et d'hiver.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG