Liens d'accessibilité

Un pizzaïolo italien, patron de la mafia, arrêté par la police


La police néerlandaise a arrêté un dirigeant de la mafia italienne en cavale, davantage connu aux Pays-Bas pour ses savoureuses pizzas que pour ses liens avec le crime organisé, ont annoncé le ministère public et la presse.

Recherchée depuis des années par les autorités italiennes, cette "personnalité importante" de la mafia calabraise, ou Ndrangheta, a été arrêtée le 12 mai à Scheveningen, à proximité du littoral à La Haye, a indiqué le parquet à l'AFP.

En cavale depuis 2001, le patron de la mafia était parvenu à s'échapper de son domicile alors qu'il était assigné à résidence et avait rejoint les Pays-Bas.

Ce cuisinier populaire pour ses pizzas avait été en réalité condamné à quatorze ans et huit mois de prison pour faillite frauduleuse et trafic de drogue en Italie.

Si le parquet n'évoque aucun nom, le quotidien populaire néerlandais Algemeen Dagblad (AD) assure qu'il s'agit de Rocco Gasperoni.

Aujourd'hui âgé de 73 ans, M. Gasperoni a d'abord été propriétaire d'une épicerie fine et d'un magasin de liqueurs avant d'ouvrir sa pizzeria où il y préparait "les meilleures pizzas du quartier", selon l'AD.

En 2007, la justice italienne confirme la peine prononcée par le tribunal de Turin avant de demander son extradition des Pays-Bas. La requête expire au bout de trois jours en raison d'une erreur de procédure.

La seconde demande d'extradition italienne, en 2012, était irrecevable: Rocco Gasperoni "était dans le pays depuis trop longtemps pour que la requête soit honorée", assure le quotidien.

"Finalement, les autorités néerlandaises et italiennes se sont accordées pour que Gasparoni purge sa peine aux Pays-Bas", où il possède un permis de séjour et où il passera désormais douze ans derrière les barreaux.

"Nous sommes abasourdis. Il avait toujours un grand sourire sur le visage", a réagi, interrogé par l'AD, le voisin du pizzaïolo Wim Mos, à Scheveningen.

"Jusqu'à récemment, tout le quartier mangeait à la pizzeria de Rocco, qui faisait de délicieuses pizzas, avait de la viande et du poisson frais et où tout était préparé avec amour", a ajouté le journal.

Le mafioso "n'a pas d'exactions enregistrées à son nom aux Pays-Bas", a déclaré le ministère public néerlandais.

"Ce que l'on sait, c'est qu'il a fait des pizzas ces quinze dernières années... et ce n'est pas un délit!", ajoute-t-on au parquet.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG