Liens d'accessibilité

Patrick Ekeng souffrait de problèmes cardiaques


Le milieu de terrain du club du Dinamo Bucarest souffrait de cardiomégalie résultant d'une hypertrophie du ventricule gauche, et présentait plusieurs anomalies coronariennes, a indiqué l'Institut médico-légal de Bucarest.

Le milieu de terrain camerounais Patrick Ekeng, décédé brutalement après un malaise vendredi en plein match à Bucarest, souffrait de "problèmes cardiaques sérieux", selon les premiers résultats de l'autopsie révélés mercredi.

"Il avait des problèmes cardiaques sérieux", a déclaré le médecin légiste Abdo Salem à l'agence de presse roumaine Agerpres.

Le footballeur de 26 ans, dont c'était la première saison pour le Dinamo, était entré sur le terrain le 7 mai dernier contre Viitorul Constanta depuis sept minutes lorsqu'il s'était effondré, sans aucun contact préalable avec un autre joueur. Les tentatives de réanimation pratiquées à l'hôpital étaient restées vaines.

Le joueur avait passé des tests médicaux en janvier 2016 à l'Institut national de la médecine sportive, qui n'avaient rien révélé d'anormal selon sa directrice adjointe. "Toutes les analyses le concernant ont été bonnes", et montraient que le joueur était apte à pratiquer un sport de haut niveau, a déclaré Simona Nanoveanu au site d'information Hotnews.

Le rapport final de l'autopsie sera publié après les résultats des examens toxicologiques, qui seront connus dans deux semaines.

Le Dinamo Bucarest a décidé de retirer de l'équipe le maillot avec le numéro 14, que portait Patrick Ekeng. Et le club, qui doit affronter mardi le CFR Cluj en finale de la Coupe de Roumanie, a promis en cas de victoire de faire don du trophée à la famille du joueur.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG