Liens d'accessibilité

Pas d'aide de la Turquie à Alep sans coordination avec Damas


Scènes de désolation dans une rue d'Alep, en Syrie, après des bombardements aériens le 9 septembre 2016.

Scènes de désolation dans une rue d'Alep, en Syrie, après des bombardements aériens le 9 septembre 2016.

Les autorités syriennes ont averti mardi qu'elles refuseraient l'entrée de toute aide de la Turquie aux quartiers rebelles assiégés d'Alep si elle n'était pas coordonnée avec son gouvernement et l'ONU.

"La Syrie annonce son refus de l'entrée d'une aide humanitaire à Alep, spécialement de la part du régime turc, sans une coordination avec le gouvernement syrien et l'ONU", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué à Damas.

Il a affirmé réagir "à un communiqué publié par le régime turc sur son intention d'envoyer ce qu'il appelle une aide humanitaire à Alep", deuxième ville du pays et principal front du conflit.

Samedi, le ministère turc des Affaires étrangères avait annoncé que son pays avait entamé "les préparatifs pour qu'une aide humanitaire soit acheminée à Alep".

Selon une source syrienne proche du dossier, l'accord russo-américain en vertu duquel une trêve est entrée en vigueur lundi soir, prévoit que seuls les camions de l'ONU, scellés et venus du territoire turc, pourront acheminer l'aide alimentaire à Alep. Là, c'est le Croissant rouge syrien qui se chargera de distribuer l'aide à la population.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG