Liens d'accessibilité

Nigeria : des parties du Nord sous état d’urgence


Le président Goodluck Jonathan visitant une église catholique près d’Abuja qui a été touchée par un attentat à la bombe le jour de Noël

Le président Goodluck Jonathan visitant une église catholique près d’Abuja qui a été touchée par un attentat à la bombe le jour de Noël

Dans un discours, le président Jonathan a promis « d’écraser » Boko, qui est notamment accusé d’une série d’attentats ayant fait une quarantaine de mort à Noel, des chrétiens pour la plupart

Des blindés et des soldats patrouillent certaines zones du Nord du Nigeria récemment touchées par les attaques des islamistes de Boko Haram, et où le président Goodluck Jonathan a instauré l’état d’urgence.

Au total, 15 zones des Etats de Yobe et Borno, dans le Nord-est, Plateau, dans le centre, et Niger dans l’Est, sont placées, depuis samedi, sous le contrôle des forces de sécurité nigérianes. La mesure a aussi entraîné la fermeture partielle des frontières du pays avec le Cameroun, le Tchad et le Niger.

Dans un discours, le président Jonathan a promis « d’écraser » Boko, qui est notamment accusé d’une série d’attentats ayant fait une quarantaine de mort à Noel, des chrétiens pour la plupart.

Boko Haram – dont le nom en haoussa signifie « l’éducation occidentale est un péché » - a revendiqué la responsabilité de nombreuses attaques dans le Nord du pays ainsi qu’à Abuja, la capitale.

XS
SM
MD
LG