Liens d'accessibilité

Japon : Fuite d’eau hautement radioactive à Fukushima


Japon : Fuite d’eau hautement radioactive à Fukushima

Japon : Fuite d’eau hautement radioactive à Fukushima

Le Tsunami et le tremblement de terre qui ont frappé le Nord Est du Japon le 11 mars ont fait plus de 10 000 morts et 16 000 personnes sont toujours portées disparues. A cette double catastrophe naturelle s’ajoute un désastre nucléaire. Cela fait deux semaines que des radiations de plus en plus importantes s’échappent de la centrale nucléaire de Fukushima dont les alentours ont du être évacués.

Au japon, les employés de la centrale nucléaire de Fukushima disent que des flaques d’eau hautement radioactives ont été trouvées à l’extérieur des bâtiments du complexe. C’est ce qu’annonce le gouvernement qui assure que sa priorité s’est d’éviter que cette eau contaminée ne s’infiltre dans le système de nappes phréatiques.

La compagnie d’électricité TEPCO dit notamment que l’eau trouvée dans un fossé à l’extérieur du bâtiment ou est installé le réacteur numéro 2 émettait des radiations s’élevant à plus de 1 000 milli sieverts par heure.

Il semble que la fuite provienne des réacteurs de la centrale, plus précisément de l’intérieur de la chambre de pressurisation, ce qui confirmerait les hypothèses selon lesquelles un des réacteurs a partiellement fondu.

L’eau a été contaminée lors ce qu’elle a été mise en contact avec les barres de combustible en fusion. Les réparateurs tentaient ainsi de refroidir les réacteurs en surchauffe.

Les autorités recommandent donc aux habitants de rester hors de la zone évacuée sur un rayon de 20 km.

Depuis que le système de refroidissement des réacteurs nucléaires a été endommagé par le tremblement de terre et le Tsunami du 11 Mars, les radiations se sont ainsi propagées dans la mer et le sol.

La Compagnie d’Electricité de Tokyo, (TEPCO) qui est responsable de la centrale, averti que les taux de radiation émanant de ces fuites d’eau sont extrêmement élevés. Les représentants de TEPCO affirment poursuivre les opérations de surveillance des radiations de la mer. Un plan pour surveiller les taux souterrains doit être désormais mis en place, reconnait la compagnie.

Ce qui inquiète notamment, c’est le déplacement des radiations. D’importants taux ont déjà été relevés dans l’océan, à l’est de l’installation. D’après les autorités, il apparait que cette contamination soit en train de se diriger vers le Nord.

XS
SM
MD
LG