Liens d'accessibilité

L’islam radical en Afrique de l’ouest


Quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger (photo publiée par AQMI le 27 avril 2011)

Quatre otages français enlevés en septembre 2010 au Niger (photo publiée par AQMI le 27 avril 2011)

Première partie d’une mini-série préparée et présentée par Idriss Fall

Le Nord du Mali est entre les mains de rebelles Touaregs et du mouvement Ansar Dine qui réclame l’application de la Charia, la loi islamique. Iyad Ag Ghali, leader d’Ansar Dine, dans un passé récent avait pourtant joué les intermédiaires avec Al-Qaïda au Magreb islamique pour obtenir la libération d’otages occidentaux. Ce nouveau développement ramène sous les feux de l’actualité le rôle de l’islam radical en Afrique de l’ouest.

Combattants islamistes enseignant l'observation de la charia à Tombouctou, au Mali (14 avril 2012)

Combattants islamistes enseignant l'observation de la charia à Tombouctou, au Mali (14 avril 2012)

D’abord, il faut rappeler que Al-Qaïda au Maghreb islamique ou AQMI est une organisation islamiste armée d'origine algérienne. Avant janvier 2007, elle était connue sous le nom de Groupe salafiste pour la Prédication et le Combat ou [ ]GSPC. Depuis, le groupe a fait allégeance au réseau Al-Qaïda et opère dans toute la bande désertique allant de la Mauritanie au Niger.

L’actualité aujourd’hui c’est le Nord du Mali où des leaders d’AQMI s’affichent ouvertement dans certaines villes.

Cliquez ci-dessous pour écouter le premier volet de notre mini-série préparée et présentée par Idriss Fall.

XS
SM
MD
LG