Liens d'accessibilité

L’EI menace d’attaquer Washington et d’autres pays


L’État islamique a menace dans une vidéo la capitale américaine et d'autres pays alliés. La CIA estime que le groupe djihadiste a probablement d'autres opérations similaires aux attentats de Paris en préparation.

La vidéo, qui est apparu sur un site web utilisé par l’État islamique pour poster ses messages, commence avec des nouvelles images de la suite de la fusillade de vendredi à Paris, dans laquelle au moins 129 personnes ont été tuées.

Le département américain de la Sécurité intérieure n’a pas voulu commenter cette vidéo, indiquant dans le même n’avoir récolté aucune information sur une attaque potentielle.

Des avions de combat français ont lancé leurs plus grands raids en Syrie en ciblant le bastion de l’État islamique dans la ville de Raqqa, en coordination avec les forces américaines.

La CIA estime que le groupe Etat islamique a probablement d'autres opérations similaires aux attentats de Paris en préparation, et met en garde contre des "failles" dans la surveillance des extrémistes par souci de protection de la vie privée.

"Je pense que ce n'est pas la seule opération que le groupe Etat islamique" a en préparation, "je ne considère certainement pas" ces attaques comme "un évènement isolé", a dit lundi le chef de l'agence américaine du renseignement, devant un cercle de réflexion à Washington.

L'avertissement de M. Brennan rejoint ceux de responsables occidentaux comme le Premier ministre français Manuel Valls, qui a averti lundi que la France et l'Europe devaient se préparer à de nouveaux attentats. Le chef de la CIA a indiqué que les services de renseignement à travers le monde "travaillaient d'arrache-pied" pour tenter de mettre au jour ces projets d'attentats.

Mais "la sécurité opérationnelle" des réseaux extrémistes est "assez forte", a expliqué M. Brennan. Il a regretté que les services de sécurité manquent de moyens pour surveiller les communications des extrémistes. Pour lui, c'est notamment une conséquence des révélations d'Edouard Snowden sur les programmes de surveillance de l'agence américaine de renseignement NSA.

"J'espère" que ces attaques vont permettre "une prise de conscience" sur ces questions, "particulièrement dans ces régions d'Europe où il y a eu des mauvaises représentations" de ces techniques d'écoute et de surveillance, a déclaré M. Brennan.

"Il est temps de se demander (...) si des failles n'ont pas été créées, intentionnellement ou non, dans la capacité des services de renseignement et de sécurité de protéger les gens", a-t-il dit.

Les révélations d'Edward Snowden sur l'ampleur de la surveillance de la NSA avaient provoqué une vague de protestations en Europe et aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, le Congrès a voté par la suite une loi mettant fin au stockage des métadonnées des appels téléphoniques des Américains par la NSA, et désormais confié à des sociétés privées.

Les grandes agences de renseignement américaines comme la CIA et le FBI ont également multiplié les mises en garde sur les technologies de cryptage mises sur le marché par les géants d'Internet comme Apple ou Google, qui peuvent être utilisées par les extrémistes pour communiquer et préparer leurs attaques. Le directeur de la CIA a souligné également qu'il était en contact avec ses homologues russes sur la lutte

Reuters et AFP

XS
SM
MD
LG