Liens d'accessibilité

Sommet Afrique-France : Paris prend des engagements militaires et diplomatiques vis-à-vis du continent


Le président français Nicolas Sarkozy

Le président français Nicolas Sarkozy

La France s'est engagée, au sommet Afrique-France de Nice, à apporter une assistance à la formation d'une force africaine de maintien de la paix ainsi qu'aux efforts de l'Afrique en vue d'obtnir des sièges permanents au Conseil de sécurité.

La France compte apporter sa contribution à la garantie de la sécurité collective en Afrique, par le biais d’un fond de financement de la formation militaire. L’annonce en a été faite par le président Nicolas Sarkozy à l’issue du sommet Afrique France dont la clôture est intervenue ce mardi à Nice.

Le chef de l’Etat français a annoncé la création d’un fond de 365 millions de dollars devant servir à financer la formation de 12 mille soldats africains de maintien de la paix pour l’Union africaine et les Nations-Unies. « La France croit à l’avenir de l’Afrique. La France est optimiste sur les capacités et les atouts de l’Afrique », a déclaré Nicolas Sarkozy. L’Afrique, a-t-il souligné, « a une superficie considérable dans un monde où l’espace va devenir une denrée rare. »

Le sommet de Nice s’est également prononcé en faveur d’une plus grande visibilité de l’Afrique sur la scène internationale, qui se traduirait notamment par un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU et un rôle accru dans les organisations internationales, quand la France assurera la présidence du G-8 et du G-20 à la fin de cette année.

Les migrations internationales, les changements climatiques, et le rôle de la bonne gouvernance ont figuré en bonne place dans l’ordre du jour du sommet de Nice.

S’agissant de la promotion de la bonne gouvernance en Afrique, le président sud-africain Jacob Zuma était sur le même longueur d’onde que son homologue français. « Les changements violents de gouvernement en dehors des dispositions constitutionnelles est, dit-il, un phénomène que nous ne saurions tolérer. Tout soutien apporté au continent, à l’Union africaine est le bienvenu. »

Les chefs d’Etat et de gouvernement réunis à Nice se sont également penchés sur le renforcement de la coopération économique au moment où les intérêts français font l’objet d’une rude concurrence des pays asiatiques et des Etats-Unis. Le patronat français a fait connaître son intention de partager son potentiel technologique avec ses partenaires africains.

L’assaut donné par les commandos israéliens à la flottille turque qui a tenté lundi de faire parvenir une assistance humanitaire aux populations de Gaza s’est également invité au sommet. « j’ai condamné l’usage disproportionnée de la force par les Israéliens. Et, à l’évidence, c’est ni plus ni moins qu’une tragédie » a déclaré le président Nicolas Sarkozy.

XS
SM
MD
LG