Liens d'accessibilité

Pâques dans le monde : les Chrétiens revivent le moment central de leur foi


Le pape François baptisant la Kenyane Rachel Khayesi la nuit de Pâques, en la Basilique Saint Pierre

Le pape François baptisant la Kenyane Rachel Khayesi la nuit de Pâques, en la Basilique Saint Pierre

Au Vatican, le pape François a célébré une messe sur la Place Saint-Pierre. Il a prié pour la fin de la persécution des chrétiens et salué la mémoire des étudiants massacrés par des militants islamistes à l'Université de Garissa au Kenya.

A travers le monde, les Chrétiens célèbrent, dimanche, la fête de Pâques, qui rappelle l’événement central de leur foi : la résurrection de Jésus, trois jours après sa crucifixion, selon le récit biblique.

Au Vatican, le pape François a célébré une messe sur la Place Saint-Pierre. Il a prié pour la fin de la persécution des chrétiens et salué la mémoire des étudiants massacrés par des militants islamistes à l'Université de Garissa au Kenya.

Les Chrétiens kenyans – quelque 83% de la population – ont dédié l’ensemble des services religieux de Pâques, cette année, aux victimes de ce massacre. Un imposant dispositif de sécurité a été déployé à travers le pays à cette occasion, notamment devant les églises et temples.

Victimes, en janvier, des violentes émeutes liées aux manifestations contre le journal français Charlie Hebdo, les Chrétiens du Niger ont fêté Pâques sous le signe du "pardon". Ces violences, qui ont fait dix morts, s’étaient soldées par l’incendie et la destruction de presque toutes les églises du Niger. « Nous sommes toujours sous le choc. Un pardon est donné, mais les évènements restent dans les cœurs », remarque Paul Wendyam Sandwidi, le curé de la paroisse Saint-Gabriel, à Niamey, que cite l’AFP.

De nombreux fidèles nigériens, privés de lieux de culte, se réunissent sous des tentes ou des structures temporaires, en attendant la réhabilitation de leurs églises, rapporte l’AFP. Des responsables chrétiens chiffrent les pertes à quelque 2 milliards de francs CFA. Le gouvernement nigérien a promis qu'il aiderait les églises à financer les travaux de réhabilitation, mais rien de concret, ont confié des responsables chrétiens.

A Jérusalem, des milliers de chrétiens se sont rassemblés en l’Eglise du Saint Sépulcre, site de la crucifixion et de l’inhumation du Messie, selon beaucoup de chrétiens.

Ici aux Etats-Unis, le président Barack Obama et sa famille ont pris part au service religieux dans une église baptiste d’Alexandria, en Virginie, dont l’histoire remonte à la présidence de Thomas Jefferson. Selon le site Internet de cette église, celle-ci a été fondée en 1803, et un esclave y a été baptisé cette année-là, devenant ainsi le tout premier membre noir de l’église.

XS
SM
MD
LG