Liens d'accessibilité

Une volontaire pour une attaque suicide à Pâques arrêtée au Pakistan


Des chrétiennes prient durant la messe de Pâques à la cathédrale Saint-Jean à Peshawar, au Pakistan, le dimanche 16 avril 2017.

Une volontaire pour une attaque suicide contre une église chrétienne à Pâques a été capturée au Pakistan avant de passer à l'acte, a annoncé lundi un porte-parole de l'armée, précisant qu'elle avait fait allégeance au groupe État islamique.

Noreen Leghari, étudiante en seconde année de médecine, a été arrêtée lors d'une opération de l'armée conduite dans la nuit de vendredi à Lahore, au cours de laquelle quatre soldats ont été blessés et son compagnon et complice tué, a indiqué à la presse le général Asif Ghafoor.

Une vidéo de ses aveux a été montrée aux journalistes, dans laquelle l'étudiante, habillée d'un voile, déclare : "On nous a fourni l'équipement le 1er avril, dont deux gilets explosifs, quatre grenades à main et des balles". "On nous a dit d'utiliser ces gilets pour attaquer une église à Pâques et je devais être utilisée pour l'attaque suicide".

Lahore (est), capitale du Penjab, avait été le théâtre l'an dernier de la plus sanglant attentat mené un dimanche de Pâques. Une attaque suicide dans un parc y avait fait plus de 70 morts, dont de nombreux enfants, revendiquée par une faction des talibans pakistanais, le Jamaat-ul-Ahrar.

Le Pakistan a vu depuis le début de l'année une recrudescence des attentats, qui ont douché l'optimisme renaissant après une série de succès des forces de l'ordre contre les groupes jihadistes.

Le général Ghafoor a toutefois souligné que depuis le lancement en février d'une nouvelle opération de l'armée contre ces groupes au niveau national, 108 militants jihadistes ont été tués et 558 capturés ou se sont rendus, dont l'ancien porte-parole du Jamaat-ul-Ahrar, Ehsanullah Ehsan.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG