Liens d'accessibilité

Pakistan : Islamabad menace de réduire la présence militaire américaine


La résidence d'Abbottabab, où Ben Laden a été tué

La résidence d'Abbottabab, où Ben Laden a été tué

Il s’agit de la première réaction des chefs militaires pakistanais depuis le raid des forces spéciales américaines ayant abouti à l’élimination du leader d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.

L’armée pakistanaise a mis en garde, jeudi, les Etats-Unis contre tout nouveau raid au Pakistan. Une telle action entrainera une révision de fond en comble de la coopération militaire et en matière de renseignements avec les Etats-Unis, indique une déclaration de l’armée pakistanaise. Il s’agit de la première réaction des chefs militaires pakistanais depuis le raid des forces spéciales américaines ayant abouti à l’élimination du leader d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.

Le personnel militaire américain au Pakistan sera réduit au strict minimum, prévient l’armée pakistanaise qui reconnait cependant des lacunes dans ses efforts en vue de localiser Ben Laden.

Salman Bashir, secrétaire pakistanais aux Affaires étrangères

Salman Bashir, secrétaire pakistanais aux Affaires étrangères

Pour sa part, Salam Bachir, le Secrétaire pakistanais aux affaires étrangères a qualifié le raid américain de violation de la souveraineté du Pakistan, un avis partagé par de nombreux Pakistanais, qui accusent le gouvernement de n’en avoir pas fait assez pour éviter cet affront.

Les dirigeants américains disent avoir agi à l’insu de leurs homologues pakistanais de peur que certains responsables pakistanais n’alertent Ben Laden et ses proches.

XS
SM
MD
LG